Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Réserver
fr
fr en de

L’Abbaye de Talloires est nichée dans une des plus belles baies au monde.

Le Cadre

L’Abbaye de Talloires se situe au bord du lac d’Annecy, lac le plus pur d'Europe.

Annecy, la Venise des Alpes, est au cœur d'une très belle région où les merveilles de la nature illumineront vos yeux à chaque instant. Que ce soit pour faire du ski, du bateau, de la randonnée, pour visiter ou tout autre loisir, vous ne serez en aucun cas déçu.

« Venise des Alpes » à cause de sa proximité avec l’eau. Le Thiou, principal exutoire du Lac d’Annecy a d’abord servi aux entreprises industrielles (moulins, manufactures, forges…) avant d’être investi par les touristes. Les canaux et le dédales de rues de la vieille ville symbolisent aujourd’hui la ville d’Annecy.

« Rome des Alpes » car la vie religieuse annécienne a été très fructueuse depuis le Moyen Âge. Sa proximité avec Genève et sa position durant la réforme calviniste, l’implantation de l’évêché et la présence de Saint François de Sales en 1602 en sont quelques exemples.

Annecy,
La venise des Alpes

Son lac aux eaux bleu-vert et ses canaux qui parcourent la vieille ville lui ont donné le surnom de « Venise des Alpes ». Mondialement réputée pour son attrait touristique, la qualité de la vie et ses montagnes alentours, Annecy est une ville touristique qui a su préserver son charme et son authenticité pour le plus grand plaisir des vacanciers.

Un port de plaisance, des plages et de nombreuses ballades et parcs (Paquier, Albigny, Marquisats, jardins de l’Europe) occupent les bords du lac. Très liée à l’eau, rempart naturel, ressource naturelle et force de travail, Annecy a été faconnée par cette dernière et son urbanisme en est le témoin. La vieille ville avec ses traboules, passages cachés et enchevêtrement de maisons sont caractéristiques. On retrouve aujourd’hui encore les artères moyennageuses (porte Sainte Claire, côte Perrière) qui encadrent la vieille ville du reste de l’agglomération.

Très touristique, la vieille ville et ses rues piétonnes (rue Sainte Claire, rue Carnot, rue Royale) ainsi que les vieilles prisons et le château sont des lieux incontournables pour tout visiteur.

Situé en bout de lac et encadré par Annecy le Vieux, Sevrier et le virage de La Puya, Cran, Seynod et la montagne du Semnoz, cette plaine lacustre est habitée depuis la préhistoire. Les tribus gauloises des Allobroges laissèrent ensuite leur place aux romains. Boutae, la « cité des boeufs » romaine est fondée en 35.

Le château du comte de Savoie, s’élève dès 1107 sur les hauts d’Annecy. Devenue capitale du comté de Genève au 14ème siècle, elle est cédée au comte de Savoie. En 1860, la ville devient française.

Autour d’Annecy

Le Col de la Forclaz

Le Col de la Forclaz (1527 m) qui domine le lac d'Annecy, est un des meilleurs sites d'Europe pour la pratique du deltaplane et du parapente (site des Championnats de France de Deltaplane, 1995). Des amateurs de vol libre viennent de l'Europe entière pour profiter des courants ascensionnels d'été.

La route qui mène au Col de la Forclaz est un parcours prisé autant par les amateurs de cyclisme que par les professionnels : le Tour de France y est passé en juillet 1997.

Les gorges du fier

Tumultueux torrent de Montagne, le Fier serpente depuis le Mont Charvin ou il prend sa source en passant par Thônes puis Annecy jusqu’à se jeter dans le Rhône pas loin de Seyssel. C’est à une dizaine de kilomètres d’Annecy, à Lovagny qu’il a creusé un impressionnant canyon.

Résultant de l’érosion millénaire de l’eau sur la roche, le Fier parcourt un étroit passage entre deux mur abrupt de 27 mètres de haut. Inédit dans les Alpes du Nord (mais semblable aux Gorges du Verdon), les Gorges du Fier est une visite familiale agréable et accessible à tous qui se déroule pour moitié sur des passerelles sécurisées à 25 mètres au dessus du lit du torrent. Une échelle située à mi-parcours affiche les dates et hauteurs records des différentes crues.

Rapide balade de moins d’une heure existant depuis 1869, les visiteurs surplomberont les roches torturées par l’eau fougueuse, apercevront des marmittes de géants ainsi que le jeux d’ombres et lumières sur la pierre. La promenade se termine lorsque les gorges s’élargissent sur la Mer des rochers, dédale de roches lapiaz ou l’eau se faufile avant de reprendre sa forme originale de torrent. Personnes souffrant de vertiges s’abstenir !

Dates d’ouverture : du 15 mars au 15 octobre de 9h30 à 18h15
Tarif : 5 euros pour les adultes



Site des Gorges du Fier