Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Réserver
fr
fr en de
 

EVENEMENTS

Pour plus de précisions n’hésitez pas à nous contacter
par téléphone au +33(0)4 50 60 77 33 ou par e-mail à abbaye@abbaye-talloires.com

Tous
Concerts
Expositions
Soirées
Spéciaux
Exposition
jeudi 14 juin 2018
au jeudi 30 août 2018

Guy JAY & Robert DESNOUX Peintures

Du jeudi 14 juin au jeudi 30 août 2018 en Grande Galerie
Vernissage jeudi 14 juin en présence de François-René Duchâble au piano
Visite libre de 10h à 18h tous les jours

Guy JAY
"Très jeune, j’ai eu la chance d’apprendre à dessiner.
La lumière, les volumes, les matières, les ambiances ont depuis toujours habité mon regard.
Puis, pour faire vivre ces perceptions et émotions visuelles, j’ai, plus tard approfondi mon apprentissage en suivant les enseignements des Arts Appliqués puis des Beaux-arts de Paris.
Trente ans de métier de maquettiste m’ont plongé dans la représentation rigoureuse d’ouvrages en volume et perspective enrichie du fruit de mon imagination.
Parallèlement, mes carnets de croquis ne m’ont jamais quitté lors de mes nombreux voyages où j’esquissais au fil des paysages ce qui allait devenir aquarelles ou huiles.
L’aquarelle demandant un matériel léger facilement transportable, cette technique à base d’eau et de pigments m’a permis d’exploiter des transparences pour une représentation des différentes matières. J’ai choisi de travailler sur papier sec et d’adopter une large superposition de teintes et de couleurs sans pouvoir toutefois « effacer » le coup de pinceau en trop.
Sensible à cette technique qui fait jouer ombres et lumières, j’ai développé cette pratique qui m’a permis de travailler sur les contrastes étonnants de notre environnement"

Robert DESNOUX
Dès son plus jeune âge, Robert DESNOUX côtoie le milieu artistique en compagnie des grands noms du 20e siècle. D'abord à l'école du spectacle et du cinéma, alors qu'il n'a que 10 ans, où il fréquente le grand Lino VENTURA et Jean-Paul BELMONDO, et au théâtre avec notamment Jean ANOUILH. Ensuite ce sera l'Ecole de la rue Madame, où il s'initie aux techniques du livre (reliure, dorure) et aux affiches et décors, puis durant une petite décennie il va de cours de dessins en conception de costumes de ballet (Jacqueline BERGER), et s'adonne à la danse classique (engagé auprès de Maurice BEJART).
Enfin l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts, où il se forme au dessin, à la peinture et à la sculpture, à la mosaïque et à la gravure, et participe aux nombreuses expositions de groupe en France et en Europe.

Aujourd'hui ces deux artistes se réunissent à l'Abbaye pour notre Millénaire.
Les douces aquarelles de Guy JAY, les huiles intenses de Robert DESNOUX, en osmose autour d'un même thème.

Spéciaux
jeudi 23 août 2018
Le Grand Show du Millénaire
 
Dîner à 19h sur la terrasse inférieure, près du lac
 
Diner en 5 plats concocté par notre Chef Christophe Le Digol -  80€ par personne. Voir le menu
Spectacle : de 10€ à 59€ par personne
(tickets pour spectacle : Office de tourisme du lac d'Annecy: www.lac-annecy.com, tel 04 50 45 00 33)
 
 
 
80,00 €
Exposition
jeudi 30 août 2018
au dimanche 11 novembre 2018

Isabelle ALLARD
Peintures

Du jeudi 30 août au dimanche 11 novembre 2018 en Grande Galerie
Visite libre de 10h à 18h tous les jours

Isabelle ALLARD
Isabelle Allard est née en Savoie en 1962. Passionnée de peinture depuis son plus jeune âge, elle s’initie à sa pratique aux Beaux-Arts. En 1985, après 4 années d’études supérieures qui lui permettent de parfaire ses connaissances en histoire de l’art et dans toutes les techniques de la peinture, elle obtient son diplôme de restauratrice de tableaux et s’installe à Annecy.
Elle est connue dans la région pour avoir largement participé à la conservation et à la restauration du patrimoine pictural public et privé, travaillant aussi bien pour les Monuments Historiques, le Musée Château d’Annecy, la Commission d’Art Sacré, le Conseil Général, un grand nombre de communes, ainsi que pour des marchands et des particuliers.
En 1998, elle décide de mettre à profit sa grande expérience des techniques classiques à l’huile pour ouvrir un cours de peinture. Parallèlement, dans les années 2000, elle laisse libre cours à une inspiration plus personnelle dans sa peinture et expose ses tableaux à plusieurs reprises à Annecy et dans les communes environnantes.
Son profil d’artiste peintre prend une nouvelle dimension avec la réalisation de son projet « des Tournette détournées », dont l’exposition des œuvres à l’Abbaye de Talloires en Octobre 2014 rencontre un grand succès. Cet exercice de style consistait à proposer 20 regards sur la Tournette, notre « Montagne Sainte-Victoire Annécienne », comme autant de pastiches espiègles de grands maîtres de la peinture passés à côté d’un tel sujet… Elle a édité un livre sur ce travail en 2017, toujours disponible en librairie.
Dans son nouveau projet intitulé « en bateau », Isabelle Allard vous invite à une promenade sur le lac d’Annecy en portant son regard sur les rives. Peints dans un style rythmé, tour à tour épais ou en réserves, ces paysages familiers vous apparaîtront sous un jour nouveau fait de lumières et de mouvements.

Concert
vendredi 7 septembre 2018

Hommage à Debussy à 2 et 4 mains

Olivier Moulin - piano
Mikiko Gemba - Moulin - piano
Musique: Claude Débussy

Apéritif à partir de 19h, concert à 20h dans la Grande Galerie
Entrée et Apéritif offert: 25€ par personne, Enfants: - 16 ans gratuits
Entrée, Apéritif, Dîner avec boissons incluses: 90€ par personne

Mikiko Gemba
Originaire d'Osaka (Japon), Mikiko Gemba débute sa formation musicale dès l'âge de 5 ans. Ses nombreux goûts musicaux l'amènent à étudier le piano mais aussi le chant et le violoncelle à l'Université des Arts d'Osaka. Les résultats particulièrement brillants qu'elle y obtient lui permettent de participer au concert récompensant les meilleurs étudiants.
Admise à la prestigieuse Université Mozarteum de Salzbourg en Autriche, elle poursuit alors ses études dans les classes de Rolf Plagge pour le piano, Michael Tomasi pour le violoncelle et Clemens Hagen pour la musique de chambre.
Boursière du gouvernement autrichien, elle obtient successivement le « Bachelor » en 2001 puis le « Master of Arts » en 2004 avec une mention spéciale pour sa thèse consacrée à « l'enseignement du piano avec les japonais : une considération historico-culturelle ».
Elle a bénéficié, tout au long de ses études, des conseils d'Hans Leygraf, Masutaka Kanzawa et Brigit Engelhardt pour le piano, d’Aurora Natola Ginastera pour le violoncelle et de Kerstin Meyer pour le chant. Son activité de concertiste l'amène à se produire régulièrement sur des scènes prestigieuses au Japon, en France, en Allemagne, Autriche, Turquie… : en récital, en soliste avec orchestre et en formations de musique de chambre. Mikiko s’est produite en soliste avec l’Orchestre de Saint-Dié-des-Vosges dans le concerto pour 2 pianos de Mozart avec la pianiste Pascale Barrère-Dedun. Elle a donné également tout récemment des récitals de piano à 4 mains en compagnie du pianiste Olivier Moulin, en France et en Turquie.

Olivier Moulin
Olivier Moulin a étudié auprès d’Eric Heidsieck et de Géry Moutier au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon où il a obtenu un premier prix à l’unanimité et avec les félicitations du jury. Après un cycle de perfectionnement au sein de la même institution, il poursuit sa formation en Autriche au Mozarteum de Salzbourg dans les classes de Karl-Heinz Kämmerling et de Clemens Hagen où lui est décerné le « Master of Arts » avec les plus hautes distinctions.
Lauréat de plusieurs prix internationaux, il est alors l’invité de grands festivals (La Roque d’Anthéron, Montpellier et Radio-France, Toulouse d’Eté, Lille Clef de Soleil, Pianos folies du Touquet, Journées lyriques de Chartres, Sully-sur-Loire, Festival Croisements en Chine, Festival Virtuosi au Brésil…), et se produit dans des salles prestigieuses : en France (Grand Auditorium de Radio-France, Salle Gaveau, Salle Cortot, Auditorium du Louvre, Cloître des Jacobins de Toulouse, Opéra National de Lyon, Théâtre des Variétés de Monaco, Arsenal de Metz…), ainsi qu’à l’étranger : Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Chine, Corée du Sud, Espagne, Japon, Mexique, Norvège, Portugal, Slovaquie, Suisse, Turquie…
Olivier a fait ses débuts américains en 2014 à l’Ambassade de France à Washington DC où il a donné un récital consacré à Rameau, Debussy, Ravel. Il a également collaboré avec plusieurs orchestres : l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre Philharmonique de Wuhan (Chine), la Camerata de Coahuila (Mexique)… Sa passion pour la musique de chambre l’a amené à partager la scène avec de nombreux artistes comme David Guerrier, le Fine Arts Quartet, les solistes du Philharmonique de Radio-France, Bertrand Chamayou, Elsa Grether, Jean-Luc Votano… Olivier a également participé, aux côtés d’Eve Ruggieri, à des conférences/concerts autour de la vie de Frédéric Chopin, et s’est produit avec le comédien Francis Perrin (Histoire de Babar de Poulenc, Histoire du soldat de Stravinsky). Son premier disque solo, consacré à Franz Liszt, est paru en octobre 2011 sous le label AmeSon.

Soirées
vendredi 12 octobre 2018

Gibier et Porto de vigneron
L'automne est là

Soirée animée par Charly, Chef Sommelier de l'Abbaye de Talloires et Maître Sommelier de l'Union de la Sommellerie française
Les plats concoctés en accord avec les vins par notre Chef Christophe Le Digol

Apéritif et diner à 19h30
110€ par personne tout compris

110,00 €
Soirées
vendredi 2 novembre 2018

La grandeur du champagne
avec le Domaine Françoise Bedel
Dîner gala

Soirée animée par Charly, Chef Sommelier de l'Abbaye de Talloires et Maître Sommelier de l'Union de la Sommellerie française
Les plats concoctés en accord avec les vins par notre Chef Christophe Le Digol

Apéritif et diner à 19h30
130€ par personne tout compris

130,00 €
Concert
vendredi 9 novembre 2018
 
RECITAL MOZART, BEETHOVEN et les Musiques d'Europe Centrale
 
Pierre BOUYER, pianoforte
Nicole TAMESTIT, violon
Musiques de Mozart, Beethoven, Dussek, Bihari, Adler
 
Apéritif à partir de 19h, concert à 20h dans la Grande Galerie 
Entrée et Apéritif offert: 25€ par personne, Enfants: - 16 ans gratuits 
Entrée, Apéritif, Dîner avec boissons incluses: 90€ par personne

 
 
Nicole Tamestit et Pierre Bouyer forment un duo violon et piano depuis une trentaine d'année, ce qui leur confère une homogénéité et une souplesse souvent remarquées et louées. Tous deux ont eu des trajets comparables, d'abord virtuoses de leurs instruments traditionnels, puis explorant les mondes plus anciens du violon baroque et du clavecin, avant de se centrer sur le répertoire et les instruments de la période dite "classique”, c'est à dire le violon tels que l'ont connu Mozart, Beethoven et Paganini, et le pianoforte, nouvel instrument qui se crée à cette époque et va évoluer très rapidement entre 1770 et 1850, avant d'évoluer plus lentement vers le piano actuel. Plusieurs CD, bien reçus par la critique ponctuent ce parcours artistique: 
"Sur des instruments d’époque (…), la violoniste Nicole Tamestit et le pianofortiste Pierre Bouyer font des miracles de poésie, d’intelligence partagée et de sensibilité accordée (…) Ils suivent avec allégresse et sensibilité les pleins et les déliés avec un sens de la ligne et de la pulsation qui n’a rien à envier à Goldberg/Lupu (Decca), voire Grumiaux/Haskil, dans une interprétation moderne” (Revue DIAPASON).
Le programme est emblématique de leur art: présenter des oeuvres très connues (L'une des grandes dernières Sonates de Mozart, et la Sonate "Le Printemps" de Beethoven) dans des perspectives sonores et une manière de jouer proches de l'époque de création, mais aussi redécouvrir dans les bibliothèques d'Europe des oeuvres oubliées de cette heureuse période musicale - dans le cas de ce programme, une sonate du tchèque Jan Ladislaw Dussek, le premier grand pianiste international, 50 ans avant Chopin, et une évocation de la musique hongroise, aux racines de l'art de Franz Liszt et du répertoire tzigane.
 
Pierre BOUYER
Pierre Bouyer fut un des tout premiers claviéristes français à se passionner pour le fortepiano, après des études pianistiques “classiques” avec Yvonne Lefébure et Charles Lilamand et la découverte précoce du clavecin grâce à Antoine Geoffroy-Dechaume (ces études comportant un détour par diverses classes du Conservatoire National Supérieur de Paris, dont il est lauréat).
Autodidacte en ce qui concerne le jeu des fortepianos, son travail est couronné par un prix international (Paris) puis par les critiques unanimes qui saluent ses premiers enregistrements. Par la suite, de nombreux récitals et concerts de musique de chambre le firent entendre en France et en Europe, et participer à plusieurs festivals - ceci, sans oublier les autres claviers, entre autres le clavecin, soit pour des oeuvres actuelles (dont il est créateur et parfois dédicataire dans le cadre de 2e2m, l'Itinéraire, l'IRCAM - et notamment avec le flûtiste Pierre Yves ARTAUD), soit pour des chefs d'oeuvre “classiques” (Tournée “Variations Goldberg”, 70 récitals en 1985).
Il a aimé d' ailleurs présenter de manière vivante l' évolution du clavier dans des “concerts-parcours”, mêlant orgues positifs, clavicordes, clavecins et pianos de factures différentes, synthétizers, etc... - allant jusqu'à des spectacles où, entouré de 50 musiciens sur instruments de toutes époques, il conviait les auditeurs à des voyages sonores de Pérotin (Moyen-Age) à Gershwin et aux musiques synthétiques .
Durant une période, une partie importante de son activité a concerné, et concerne encore l'enseignement, qu'il a considéré lui-même comme la poursuite de sa formation technique et psychologique (celle-ci ayant été également très enrichie par toute une période dans le monde du rock et des variétés), principalement en musique de chambre et direction d'orchestre. Cette activité a été distinguée quatre fois par des “certificats d' aptitude”, plus hauts diplômes délivrés par le Ministère de la Culture. 
Il fonde en 1994, avec la violoniste Nicole TAMESTIT “La Compagnie du Pianoforte”, ensemble à géométrie variable, pouvant prendre les formes du duo, du trio, du quatuor, d'ensembles de cinq à huit musiciens, voire même d'orchestre de douze à trente musiciens, pouvant accueillir des participations vocales, ou aussi la voix du comédien Alain CARRE, et dont le répertoire se fonde sur ses études musicologiques approfondies concernant le répertoire de cet instrument, notamment dansdes aspects très peu connus.
A partir de là, sa vie artistique et musicale se confond avec celle de “La Compagnie du Pianoforte”, qui fêtera en 2004 son 700ème concert en huit ans. A l'intérieur de ce cadre, on peut remarquer quelques axes forts:
- l'Amour du Chant: après quelques opéras montés (des opéras connus de Mozart, ou à découvrir comme “Paul et Virginie” de Kreutzer, qu'il a entièrement restitué), et en gardant toujours des fonctions d'accompagnateur (par exemple du “Concours International de Paris”), Pierre Bouyer a multiplié les équipes “chant et clavier”, par exemple avec Corinne LAPORTE, Monique ZANETTI, puis, dans le cadre de “La Compagnie du Pianoforte”, avec Sylvie DE MAY et avec Sylvie ALTHAPARRO;
- l'Amour de MOZART, compositeur qu'il vénère pardessus tout, et dont il entreprend l'édition discographique intégrale de l'oeuvre pour clavier seul, dont l'achèvement est espéré pour le deux cent cinquantième anniversaire de la naissance du compositeur, en 2006: trois C.D. sont déjà enregistrés, dont un paru sur une collection qui devrait en compter 13;
- l'Amour du Patrimoine Européen de la Musique de la fin du XVIIIe et du XIXe siècles, qu'il va retrouver dans les bibliothèques des capitales et des collectionneurs, avec une prédilection pour l'Europe Centrale et l'Italie.
Ses enregistrements sont très remarqués par la critique: “ffff” de TELERAMA, “CHOC” du “Monde de la Musique”, C.D. “Recommandés”par “CLASSICA”, cinq “DIAPASONS”, etc…
 
Nicole TAMESTIT
Après des études "classiques" au Conservatoire National Régional de Nice, puis avec Aaron Rosand, le trajet artistique de Nicole Tamestit mêle recherche musicale, recherche corporelle et intérieure, notamment par un long travail avec l'auteur de l' essai "Le violon intérieur", Dominique Hoppenot, et par un apprentissage approfondi sur les processus inconscients de groupe avec la psychanalyste Lisbeth von Benedek.
Passionnée de pédagogie, ce parcours personnel lui fera choisir un cadre de travail sortant des sentiers battus de l'enseignement musical, l' Ecole Nationale de Musique du Blanc-Mesnil, dont beaucoup de conceptions novatrices initiées par son directeur Fernand Vandenbogaerde sont aujourd'hui reprises au plan national, et où elle dirigera entre autres, un atelier pédagogique de violon contemporain dans le cadre de la formation professionnelle. Elle
approfondira ses conceptions sur la pédagogie de groupe à l'Ecole Nationale de Musique de Chartres puis à l'Ecole Nationale de Musique d’ Evreux.
La première partie de sa vie artistique sera marquée par un grand engagement dans la musique contemporaine, notamment comme membre de l'ensemble "Kaleidocollage", sextuor constitué autour du "Pierrot Lunaire", et qui, durant plus de 10 ans, a multiplié les créations d'oeuvres en Europe, au Canada et aux U.S.A ,et aussi comme membre de l'Ensemble instrumental du Blanc-Mesnil, par exemple comme violon solo lors des importantes journées consacrées à Sylvano Bussotti, Iannis Xenakis, Giacinto Scelsi (avec le poème lyrique "Anahit" pour violon et orchestre),à Luciano Berio (avec la "Sequenza VIII"), et dans des créations de Gérard Tamestit.
Son intérêt pour les instruments anciens, sa rencontre avec Antoine Geoffroy-Dechaume l'amèneront à faire partie de la "Chapelle Royale" puis de l'"Orchestre des Champs Elysées" sous la direction de Philippe Herreweghe.
Son duo avec le fortepianiste Pierre Bouyer date de 1983 et s'est prolongé par la création en 1994, de "la Compagnie du Pianoforte", ensemble à géométrie variable sur instruments anciens.