Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Réserver
fr
fr en de

Retour Evenements

Evenements

Noturna

vendredi 20 septembre 2019

Noturna – Jazz brésilien
 

Chloé DEYME – Chant
William LECOMTE – Piano

Apéritif à partir de 19h, concert à 20h 
Entrée avec apéritif offert :30€ par personne / Enfants : - 16 ans gratuits
Entrée avec apéritif et dîner, boissons incluses : 95€ par personne
 
 

 
Auteure, compositrice et interprète, Chloé Deyme s’amuse sur les accents brésiliens d’un jazz métissé,
et emprunte un chemin parsemé de petites merveilles entre Paris, sa ville natale,
et le Brésil, son coup de coeur depuis maintenant 17 ans.
Son premier album a été composé, écrit et enregistré entre Paris et Rio de 2012 à 2015. Trois années de recherches, de rencontres, et d'inspirations autour de la musique brésilienne dans ce qu'elle a de plus jazz.
Trois années dont elle est ressortie comme on ressort d'une longue nuit blanche et festive, avec au creux du coeur
le titre de cet album : Noturna (Nocturne).
 
 
 
CHLOE DEYME
Née à Paris, Chloé Deyme a grandi dans un quartier populaire et multi-ethnique de la capitale française, à Aligre. Les langues, les accents, les chants, les odeurs d’épices et de fruits du marché quotidien et les orchestres qui l’animaient chaque dimanche matin ont inscrit en elle une nécessité vitale de mélanger les genres.Un sentiment exacerbé par une éducation musicale touche-à-tout, les oreilles titillées de jazz, de musique classique et de musiques du monde, elle étudie le piano, le violoncelle, les percussions, et puis surtout elle chante…
En 1998, elle entreprend un premier voyage auBrésil, dans l’État du Pernambuco, puis deux, puis trois, et puis elle perd le compte… Fascinée par la douce cacophonie des étals de marché, des poètes de rue (les fameux « repentistas » du Nordeste), des orchestres éphémères, d’un tambour qui gronde au loin… Elle se sent un peu chez elle, devant cette population brésilienne aux multiples visages, aux multiples origines.
En France Chloé Deyme intègre plusieurs formations de percussions brésiliennes et participe à de nombreux stages et concerts. Lors du festival de musique brésilienne « Latitude Villette » organisé par la Cité de la Musique à Paris, elle est invitée à chanter avec le « puxador » (chanteur soliste) de la célèbreécole de samba de Rio de Janeiro"Portela"devant plusieurs milliers de spectateurs. Cette expérience unique et pleine de générosité sera le point de départ de sa carrière de chanteuse. Elle entreprend alors un cursus à l’école de musiques actuelles ATLA et se forme auprès du chanteur brésilienRolando Faria(Les étoiles) pendant plusieurs années.
En 2002 elle crée, avec la percussionniste brésilienne Roberta Paim, la première Batucada féminine d’Europe :Zalindê.Pendant 10 ans elle chante, compose le répertoire, et dirige la vingtaine de musiciennes de cet orchestreavec brio: les Zalindê sont lauréates du concours de Batucada de Paris en 2007 et 2011, et se produisent dans de nombreux festivals en France et à l’international. On peut également les voir sur scène aux côtés de talentueux artistes tels que :Keziah Jones, -M-, Kerry James, Grands Corps Malade, Oxmo Puccino,ou encoreIbrahim Maaloufavec lequel elles entretiennent une étroite collaboration depuis 2010.
En parallèle, Chloé Deyme continue de se former en étudiant l’harmonie et plus spécialement l’improvisation jazz aux côtés de la chanteuse américaineSara Lazarus, à la Bill Evans Academy et au Conservatoire du 6ème arrondissement de Paris. Elle poursuit ses rencontres musicales en collaborant avec des musiciens de la scène jazz ou musiqes du monde tels que :Philippe Baden Powell,  Blick Bassy, Anne Paceo, Gregory Privat, Leonardo Montana, etc.
Aujourd’huiChloé Deyme interprète, écrit, et composeun répertoire inspiré de ses influences jazz, classiques et brésiliennes. On y retrouve également quelques jolies perles du patrimoine musical brésilien : Baden Powell, Guinga, João Bosco, Djavan, sur des arrangements toujours très personnels et singuliers.
Un univers aux multiples facettes, une chimère pleine de ressources et de contradictions, qui utilise la musique comme prétexte pour livrer un peu de son histoire et continuer de converser avec le monde.

WILLIAM LECOMTE
De formation classique (il étudie au Conservatoire de Poitiers le clavecin le piano et l’harmonie) il s’oriente très tôt, avec les recontres de François Couturier et de Bernard Maury, vers le Jazz. C’est ainsi qu’il crée « Pastel », premier prix du meilleur groupe au Festival de la Défense, en 1985, premier prix de Composition et premier prix du Festival de Souillac, avant de s’engager dans différents projets, des tournées internationales de Jean-Luc Ponty (qu’il suit depuis 7 ans), des disques de Felix Sabbal-Lecco, Carole Simon, de Marc Berthoumieux bien sûr, d'Hervé Meschinet, de Thierry Fanfant, Marianna Ramos…Et de bien d'autres : vous trouverez plus d'informations et la discographie complète de William dans les CV téléchargeables...

Réf.Concert jazz

Evénements similaires

Concert
vendredi 25 octobre 2019
 « Humour, poésie, musique ! »  
  Spectacle INEDIT 
 
Brigitte FOSSEY – Actrice
Nicolas CELORO – Pianiste et compositeur
 
 
Apéritif à partir de 19h, concert à 20h dans la Grande Galerie
Entrée avec apéritif offert : 30€ par personne / Enfants : - 16 ans gratuits
Entrée avec apéritif et dîner, boissons incluses : 95€ par personne
 
Ce spectacle nous présente un choix de textes de Jacques Prévert (« Pour faire le portrait d’un oiseau », « Pays de connaissance », « l’accent grave », « la promenade de Picasso », « la Grasse matinée », « la Riviera »,...), Victor Hugo (« l’Ogre et la fée », « l’Evêque travaille »), mais aussi de Henri Michaux (« Pour toi mon amour », « les Grandes inventions », « Pages d’écriture », « Fatigue », « Le grand combat », « intervention »...) ou encore de Robert Desnos (« Tour de la tombe », « La fourmi »), Jean Tardieu (« L’homme qui n’y comprend rien », « Une heureuse rencontre »)  joués par Brigitte Fossey avec toute la fraîcheur et le brio qu’on lui connait, en alternance avec des moments musicaux originaux, célèbres ou inédits, donnés par le pianiste et compositeur Nicolas Celoro, qui interprète des préludes de Chopin ou de Rachmaninoff, des scènes d’enfants de Schumann ou un impromptu de Schubert, des pièces de Satie  (« Gymnopédies », « Gnossiennes ») ou de Debussy (« Clair de lune », « arabesque », préludes...), ainsi que ses propres compositions.
Ainsi, c’est tout l’art littéraire, poétique et humoristique, idéalement servi par la parole vive et enjouée de Brigitte Fossey, qui fusionne avec le langage universel de la musique, grâce aux inoubliables pages du répertoire pianistique, que l’on réécoute toujours avec plaisir, mais aussi grâce à la découverte des ravissantes compositions de Nicolas Celoro.