Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Réserver
fr
fr en de

Retour Evenements

Evenements

"Humour, Poésie, Musique" - Spectacle INEDIT

vendredi 25 octobre 2019

 « Humour, poésie, musique ! »  
  Spectacle INEDIT 
 
 
Brigitte FOSSEY – Actrice
Nicolas CELORO – Pianiste et compositeur
 
 
Apéritif à partir de 19h, concert à 20h dans la Grande Galerie
Entrée avec apéritif offert : 30€ par personne / Enfants : - 16 ans gratuits
Entrée avec apéritif et dîner, boissons incluses : 95€ par personne
 
 
Ce spectacle nous présente un choix de textes de Jacques Prévert (« Pour faire le portrait d’un oiseau », « Pays de connaissance », « l’accent grave », « la promenade de Picasso », « la Grasse matinée », « la Riviera »,...), Victor Hugo (« l’Ogre et la fée », « l’Evêque travaille »), mais aussi de Henri Michaux (« Pour toi mon amour », « les Grandes inventions », « Pages d’écriture », « Fatigue », « Le grand combat », « intervention »...) ou encore de Robert Desnos (« Tour de la tombe », « La fourmi »), Jean Tardieu (« L’homme qui n’y comprend rien », « Une heureuse rencontre »)  joués par Brigitte Fossey avec toute la fraîcheur et le brio qu’on lui connait, en alternance avec des moments musicaux originaux, célèbres ou inédits, donnés par le pianiste et compositeur Nicolas Celoro, qui interprète des préludes de Chopin ou de Rachmaninoff, des scènes d’enfants de Schumann ou un impromptu de Schubert, des pièces de Satie  (« Gymnopédies », « Gnossiennes ») ou de Debussy (« Clair de lune », « arabesque », préludes...), ainsi que ses propres compositions.
Ainsi, c’est tout l’art littéraire, poétique et humoristique, idéalement servi par la parole vive et enjouée de Brigitte Fossey, qui fusionne avec le langage universel de la musique, grâce aux inoubliables pages du répertoire pianistique, que l’on réécoute toujours avec plaisir, mais aussi grâce à la découverte des ravissantes compositions de Nicolas Celoro.

 
BRIGITTE FOSSEY
La carrière de Brigitte Fossey débute alors qu'elle n'a que cinq ans, avec le rôle de Paulette dans le film « Jeux interdits » réalisé par René Clément. Le succès est tel qu'elle est même présentée à la reine Élisabeth II d'Angleterre. Tenue éloignée des plateaux par ses parents, elle est cependant rappelée par la « profession » et continue en 1967 dans Le Grand Meaulnes. Avec ses rôles dans les années 1970 (L'Ironie du sort, La Brigade, Les Valseuses, Calmos, Les Fleurs du miel, Le Pays bleu, L'Homme qui aimait les femmes), elle fut l'une des grandes vedettes de sa génération. En 1980, elle connaît un grand succès dans le rôle de la douce mère de Sophie Marceau dans La Boum. Ce film est suivi par La Boum 2 en 1982. Brigitte Fossey devient ensuite un visage familier du petit écran. Après une première expérience remarquée dans la série « Les Gens de Mogador », elle est l’un des visages emblématiques de la saga estivale « Le Château des oliviers » pour lequel elle obtint le 7 d'or de la meilleure actrice en 1994. Elle participe par la suite à plusieurs téléfilms comme "Un et un font six", de 1997 à 2000, ou « Le Mystère Joséphine » en 2009. Brigitte Fossey monte également souvent sur les planches, par exemple sous la direction de Patrice Leconte dans "Grosse Chaleur" (2004) ou plus récemment pour donner des lectures (en 2012, la comédienne a lu des lettres de George Sand).
Brigitte Fossey soutient les actions d'ATD Quart Monde contre la pauvreté. Elle a notamment participé à la réalisation d'un disque, «Paroles pour demain ».
 
NICOLAS CELORO
Nicolas Celoro est un pianiste et compositeur français d'ascendance napolitaine et andalouse ; il est aussi créateur de nombreux spectacles musicaux qu'il donne avec des comédiens renommés.
Médaille d’Or du conservatoire de Versailles à l’âge de 14 ans, Prix d’excellence du concours de Radio France « Royaume de la Musique » à 16 ans, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à 18 ans dans la classe d’Aldo Ciccolini, Nicolas Celoro a étudié aussi avec Pierre Barbizet, et pendant quatre ans avec le grand pianiste hongrois György Cziffra. Ce dernier qualifiera Nicolas Celoro de « virtuose étonnant allié à un musicien aussi raffiné que profond ».
Musicien international, Nicolas Celoro a parcouru les scènes d'une vingtaine de pays (Allemagne, Angleterre, Autriche, Corée du Sud, Espagne, Etats-Unis, France, Hong-Kong, Hongrie, Italie, Ile Maurice, Japon, Philippines, Pologne, Russie, République Tchèque, Singapour, Suisse, Turquie), se produisant dans les salles les plus prestigieuses (Victoria-Hall de Genève, Théâtre Royal de Madrid, Théâtre de la Maestranza à Séville, Maison Internationale de la Musique à Moscou, Philharmonies de nombreuses villes russes telles que Vladimir, Ivanovo, Kovrov, Iaroslav, Palais de l’Unesco et Salle Gaveau à Paris, Opéras et Scènes Nationales françaises …) suscitant l'enthousiasme du public et de la presse :
« …En comparaison des figures inoubliables du piano, que nous avons écoutées depuis plus de 60 ans tant en versions discographiques qu'en direct, Nicolas Celoro joue avec les attributs techniques et artistiques que nous nous rappelons comme étant les meilleurs » . (Francisco Melguizo, critique musical du journal « El Correo », après un récital de Nicolas Celoro au Théâtre de la Maestranza à Séville).
En récital, il aborde le vaste répertoire pianistique, de Bach, Mozart, Beethoven, jusqu'à Debussy, Rachmaninoff, Prokofieff, Albeniz ou De Falla, mais privilégie particulièrement la période romantique, et joue souvent ses propres compositions. Celles-ci, fort appréciées du public, rejoignent la sensibilité contemporaine, tout en restant en filiation avec Debussy, Liszt, ou Moussorgski... dans un style poétique et lyrique.

Réf.4

Evénements similaires